LinkedIn
Twitter
Facebook

Documentation > Ceintures du Taekwon-Do

LES CEINTURES DU TAEKWON-DO (TI)

Il y a six couleurs de ceintures: blanche, jaune, verte, bleue, rouge et noire. La largeur de la ceinture est de 5 cm et elle a 5 mm d'épaisseur. La largeur de la barre au bout de la ceinture est aussi de 5 mm. La distance entre la barre et le bout de la ceinture est de 5 cm. Les degrés de ceinture noire sont indiqués par des chiffres romains au bout de la ceinture.

Types de ceinture

Niveaux

Noire

1er au 9e degré

Rouge – barre noire

1er grade

Rouge

2e grade

Bleue – barre rouge

3e grade

Bleue

4e grade

Verte – barre bleue

5e grade

Verte

6e grade

Jaune – barre verte

7e grade

Jaune

8e grade

Blanche – barre jaune

9e grade

Blanche

10e grade

Ces couleurs n'ont pas été choisies au hasard. En fait, elles sont ancrées dans la tradition. Les couleurs noire, rouge et bleue marquent les différents niveaux de la hiérarchie sous les dynasties Koguryo et Silla. Une ceinture moitié noire, moitié blanche est portée par l'adepte junior (17 ans et moins) du degré de ceinture noire.

Signification des couleurs

Blanche

symbolise l'innocence, comme celle d'un adepte qui débute et qui n'a pas de connaissance préalable du Taekwon-Do.

Jaune

symbolise la terre de laquelle la plante germe et prend racine, base sur laquelle repose l'apprentissage du Taekwon-Do.

Verte

symbolise la croissance de la plante, lorsque les habiletés en Taekwon-Do se développent

Bleue

symbolise le ciel vers lequel la plante grandit pour devenir un arbre géant, tandis que le Taekwon-Do progresse.

Rouge

signifie le danger, avisant l'adepte de se contrôler et avertissant l'adversaire de se tenir à l'écart.

Noire

à l'opposé de la ceinture blanche, elle symbolise la maturité et la compétence en Taekwon-Do. Elle indique aussi l'imperméabilité du porteur face au mal et à la peur.

-----
Extrait de: CONDENSED ENCYCLOPEDIA OF TAEKWON-DO, by Gen. Choi Hong Hi, 5th Edition, 1999, International TaeKwon-Do Federation, pages 372 et 373; Training Equipments; traduction Louise Falardeau et Joliette Trân, 1ère version

Mise à jour : 23 février 2013