LinkedIn
Twitter
Facebook

PENTATHLON DES NEIGES

Venez encourager l'équipe de Trân Fusion qui participera au pentathlon des neiges le dimanche 23 février à 13h sur les plaines d'Abraham. En savoir plus sur l'événement

Membres de l'équipe (par ordre de discipline)

David Côté, vélo (15 km)
Olivier Putseys, course à pied (5,5 km)
François Beaudin, ski de fond (8 km)
Geneviève Desmarquis, patin (8,4 km)
Joliette Trân, raquette (5,1 km)

Notre nouvelle aventure hivernale

Former l'équipe

Cette aventure est une initiative d'Olivier qui a d'abord proposé à François, le 18 décembre dernier, de former un duo pour l'événement. Joliette écoutant les explications d'Olivier et sentant l'appel du défi suggère de réunir une équipe de cinq personnes aux couleurs de Trân Fusion. On questionne ensuite Geneviève sur de potentiels prospects. Elle se propose pour le patin, même si elle n'en a pas! Nicolas fournira les siens. Nous voilà quatre. Il ne nous manque qu'un cycliste qui n'a pas froid aux yeux. Nous allons voir du côté des ceintures noires à la recherche d'un coéquipier qui n'a peur de rien. David accepte de relever le défi.

Trouver le temps pour s'entraîner

Nous avons profité de la belle neige durant le temps des fêtes pour faire du ski de fond, de la raquette et remonter à la course la pente sur laquelle nous glissons avec les enfants. Une fois les vacances des fêtes terminées, froid polaire, semaine (et fin de semaine) de travail chargée, responsabilités familiales, comment trouver un moment pour aller dehors? Nous constatons que la bonne volonté et les bonnes intentions ne sont pas suffisantes.

David (vélo)

Dans la semaine du 26 janvier, David réussit enfin à enfourcher son vélo après avoir tracé un beau circuit de 20 km. La neige, ça glisse! Il faudra s'habituer. Quelques ajustements pour ne pas geler des orteils ou des doigts avec le vent froid.

Olivier (course à pied)

Olivier, qui a fait le marathon des deux rives cet été, a l'habitude des entraînements. Toutefois, la préparation au pentathlon doit s'insérer dans son horaire déjà chargé en activités familiales, professionnelles et sportives (soccer, cours de cardio-musculation, ski en famille, spinning et jogging le midi). Il est emballé par l'idée de reparticiper au pentathlon des neiges.

François (ski de fond)

Près de son bureau, François a accès à un centre de ski de fond. Il souhaite s'entraîner sur l'heure du midi. Le centre de ski de fond est fermé durant la semaine du 6 janvier à cause des mauvaises conditions météorologiques (la pluie, notamment). La semaine suivante, le centre de ski de fond est ouvert, mais des réunions qui s'étirent et le trafic viennent à bout du temps disponible pour l'entraînement. Finalement, c'est le jeudi 30 janvier qu'il chausse enfin ses skis. Pur plaisir. Il est maintenant lancé... mais sans mettre de côté le Taekwon-Do et le jui jitsu.

Geneviève (patin)

Après les mauvaises conditions météorologiques du début janvier, Geneviève s'est heurtée au rhume! Douleur musculaire, fièvre, tout pour se donner l'énergie pour chausser des patins. C'est finalement le 2 février, après la fête du Têt, qu'elle chausse ses patins pour la première fois... depuis longtemps. Le mercredi suivant, elle retourne à l'anneau de glace Gaetan Boucher et complète 8 km.

Joliette (raquette)

Joliette n'a pas de voiture, alors se rendre dans un lieu propice à la raquette est un peu compliqué quand le temps manque. Alors, s'adapter! Courir pour aller au bureau, question d'habituer sa respiration à l'air froid, est une solution qu'elle met en pratique. Le lundi 27 janvier, jour de tempête, alors que les véhicules circulent difficilement, Joliette court en raquettes sur les trottoirs pour aller travailler! C'est finalement le dimanche 2 février après la fête du Têt, encouragé par sa belle-sœur qui propose de s'occuper des enfants, que Joliette a pu courir avec ses raquettes sur les bancs de neige autour de l'anneau de glace Gaetan Boucher. Elle vient de trouver l'endroit pour s'entraîner entre deux cours de Taekwon-Do!

Pour le plaisir de se mettre au défi

Nous n'avons pas d'objectifs de performance, sinon de tout donner durant l'épreuve et d'avoir du plaisir. Nous trouvons important de se mettre ainsi au défi, de sortir de notre zone de confort. Ça demande parfois du courage et c'est très bon pour l'humilité! C'est stimulant et très satisfaisant. Ça garde jeune et ça ouvre de nouveaux horizons.

Toutes les nouvelles